Guadeloupe Patrimoine

Blog sur l’inventaire du patrimoine de la Guadeloupe

Archive pour la catégorie 'Guy Tirolien'

Guy Tirolien

Posté : 29 août, 2011 @ 4:57 dans Guy Tirolien, Patrimoine intellectuel | Pas de commentaires »

tirolien2.jpg

Né le 12 février 1917 à Pointe-à-Pitre, Guy Tirolien a laissé une richesse poétique qui fait parti de notre patrimoine intellectuel.

Il est mort en 1988 à Marie-Galante où son épouse Thérèse gère un magnifique gîte touristique sur les hauteurs.

Il a eu trois enfants avec Mme Thérèse : Thérèse jr, Alain (naissance  en Côte d’Ivoire) et Guy jr (naissance au Niger)

En 1961 il publie « Balles d’or » avec cet écrit célèbre : PRIERE D’UN PETIT ENFANT NEGRE.

Quelques lignes de Guy Tirolien :

« Me voici revenu

Sur le sol nu

Où plongent les racines de mes plantes anciennes

Voici monter sur moi

Des souvenirs qu’on ne tue pas »

Un hommage à son origine marie-galantaise.

 

Plus d’info :

source : http://www.lehman.cuny.edu/ile.en.ile/paroles/tirolien.html

Guy Tirolien fait la connaissance de Léopold Sédar Senghor en 1940 dans le stalag où ils sont prisonniers des Allemands. Libéré en 1942, Tirolien participe à l’ébullition de la Négritude qui aboutit à la création de Présence Africaine. De 1944 à 1960, il est administrateur de la France d’Outre-mer en Afrique : en Guinée (chef de subdivision de Dubréka, affaires économiques à Conakry) ; au Niger (chef des subdivisions de Dakoro et de Maïnè Souva) ; au Mali (chef de subdivision de Djéné, adjoint au commandant cercle de Gao) ; et en Côte d’Ivoire (chef de subdivision de Touba, de Lakota, adjoint au commandant de cercle de Séguéla). Tirolien prend une part active dans la vie du RDA (Rassemblement Démocratique Africain), parti anticolonialiste fondé en 1946.

 

En 1961, il publie son premier recueil de poèmes, Balles d’or, chez Présence Africaine à Paris. Il reste dans l’administration dans les pays indépendants : au Niger, il est Commissaire à l’information culturelle (1961-1965), ensuite, il est représentant des Nations-Unies au Mali (1965-1970) et au Gabon (1970-1973). Il est Conseiller culturel du deuxième Festival Mondial des Arts Nègres au Nigéria (1975-1976).

 

En 1977, Guy Tirolien publie Feuilles vivantes au matin, recueil de poèmes et de nouvelles. En juillet, il s’installe en Guadeloupe où il livrera, sans succès, une joute électorale lors des législatives de mars 1978 avec la volonté affirmée de donner au peuple guadeloupéen « un pouvoir de décision en négociant, par les voies démocratiques, les moyens qui lui permettront d’avoir prise directe sur ses propres affaires ».

 

 

 

Association des Parents d'E... |
envol madagascar - Eurre Drome |
ecrirelirepenserautrementch... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | VSI-TOGO ( Volontariat p...
| À l'asso de la terre, notre...
| handphyclubdijon